Oh là là !

  Au cours des derniers mois, j'ai tenté de lire Monica de Zafon...Oh là là !

 J'ai aussi découvert la Cabane de l'Enfer de Chevy Steevens. Hum...Oh là là !

 Et puis donc...Mémoire d'une nuit d'orage. Dans le premier chapître, Jody, qui a vingt-six ans, couche avec Red, qu'elle n'aime pas, qui est roux et a un corps de cow-boy. Elle couche avec lui parce que c'est le seul mec du coin qui ne soit pas de sa famille. Elle veut éviter la consanguinité. Arrivent les trois oncles de Jody. Red s'éclipse et les trois oncles apprennent à Jody que l'assassin présumé de ses parents, Billy Crosby, a été libéré grâce à son fils, Collin, qui est beau, qui est jeune et qui a fait des études de droit.

 "Da-al-las, ton univers impitoyable !"

 À ce moment du roman, soit à la fin du premier chapître, on sait déjà que Jody, qui jusque là n'avait que Red à se mettre dans son lit (à moins de déménager ?), va finir avec Collin, qui a pratiquement son âge et qui est cultivé. Mais ce n'est pas très moral : on n'épouse pas le fils de l'assassin de ses parents ! Donc Billy Crosby n'a pas tué les parents de Jody. Forcément. Ce sera le coup de théâtre à la fin du bouquin. Même pas besoin d'un spoiler tant on le voit venir de loin, ce coup de théâtre-là...

  Mais alors qui a tué les parents de Jody ?

  La petite ville de Rose n'est pas très peuplée. Il y a moins de possibilités que dans un roman d'Agatha Christie. Ça se joue entre les trois oncles et Red.

  Bref, une intrigue qui mériterait, à la rigueur, de finir adaptée dans un téléfilm pour l'après-midi, sur M6, avec des acteurs américains sur le retour. C'est bien mince.

  En conclusion...Oh là là, pardi !