jenesuispas     En voyant cette couverture, comme j'aime beaucoup la série Dexter, j'ai acheté le livre de Dan Wells.

      J'ai beaucoup aimé le premier tiers du roman. Le narrateur, John Wayne Cleaver, est en effet un Dexter en devenir, un adolescent sociopathe dont la mère et la tante tiennent... un funérarium. Quand des meurtres surviennent dans le patelin où ils vivent, c'est dans le funérarium qu'arrivent les cadavres des victimes.

      Ce point de départ est intéressant, l'humour noir et caustique particulièrement plaisant. Ainsi John Wayne a été appelé ainsi par ses parents en référence à l'acteur de western mais reste persuadé que s'appeler comme un tueur en série (John Wayne Gacy) le prédestine à devenir lui-même un serial killer (d'autant que son père s'appelle Sam, ce qui en fait le "fils de Sam"...).

        On suit avec plaisir la confrontation entre ce narrateur atypique et son entourage (son psychiatre qui le diagostique "sociopathe", les autres lycéens de son âge...).  Paradoxalement, il devient vite attachant. Mais c'est bien le seul point commun avec Dexter.

        Parce qu'après cent premières pages convaincantes, le lecteur s'interroge : qu'est-ce qui se passe ?
        On était en train de lire un bon thriller, avec un personnage atypique. On se demandait si le gamin allait devenir un psychopathe ou réussir à maîtriser son "passager noir". On s'interrogeait aussi sur le serial killer qui sévit en ville...On sait dès le début qul y aura forcément affrontement entre l'adolescent et l'adulte (et la quatrième de couverture l'indique).

                           Et puis soudain, tout bascule. Le méchant de l'histoire n'est pas un serial killer...Je ne peux pas spécialement en dire plus (à moins de spoiler). Mais quelle déception ! Pourquoi ce virage vers le fantastique ? Et le fantastique raté en plus : l'adolescent traque le méchant sur sa bicyclette avec le peu de moyens dont il dispose. L'auteur mélange Spielberg, Supernatural, R.L. Stine, Dexter...Il secoue le tout et il obtient du gloubi-boulga !

                          Comme j'ai aussi acheté Mister Monster, le deuxième tome de cette trilogie, je redoute le pire (l'adolescent serial killer contre les vampires ?). Un beau gâchis, tout de même : les cent premières pages montrent que le personnage central avait du potentiel mais les deux cents suivantes démentent qu'il s'agisse d'un thriller ! Les descriptions d'embaumement au début du livre sont plutôt à destination d'un public adulte...alors que la suite paraît écrite pour des adolescents. Est-ce que l'auteur a subi des pressions éditoriales ? Est-ce que ce virage bizarre est de son propre fait ? Je n'en sais rien, mais tout de même...par rapport à la couverture du livre, il y a quand même tromperie sur la marchandise.