9782369810506_cg Cela fait plusieurs mois que j'ai envie d'évoquer les albums jeunesse sur mon blog, hormis les miens pour ne pas être juge et partie et ne pas faire concurrence à mon autre blog.

   Je vais commencer en parlant des Tchouks. Chaque soir, depuis une semaine, ma fille (qui va avoir 4 ans) me réclame l'histoire de Tchoukrik le lapin qui décide, avec ses copains, de construire une cabane. Le style me rappelle le petit Nicolas. On a essayé de comprendre quel Tchouk raconte l'histoire : impossible. Mais ça n'empêche pas la compréhension. Sur la première double page, les vingt Tchouks sont dessinés et ma fille a une préférence pour Tchoukidou, qui n'apparaît pourtant pas dans l'histoire.

   Trois personnages ont plus d'importance que les autres : Tchoukrik, Tchougris (qui veut être ingénieur quand il sera grand et dessine les plans de la cabane...a posteriori) et Patatchouk, le râleur, qui passe son temps à rouspéter. Les personnages sont dessinés de façon assez simpliste, avec de bonnes bouilles sympathiques. En revanche, les éléments du décor sont plus élaborés, qu'il s'agisse de l'arbre, des différentes habitations (on peut expliquer ce qu'est un tipi, un château, un immeuble...), de la grande bâtisse que quittent les Tchouks au début de l'histoire ou du petit pont qu'ils traversent. C'est frais, coloré, sympathique.

   Je ne connaissais pas la maison d'édition "Rue de Sèvres" mais c'est une extension de l'Ecole des Loisirs, sa section "Bande dessinée". Pourtant, il n'y a pas aucune bulle dans les Tchouks. Je ne trouve pas que ce soit une bande dessinée, mais un album avec un Tchouk-narrateur et un univers strictement enfantin, aucun personnage d'adulte n'étant présent.

   J'ai déjà commandé le deuxième tome. On a vu que Tchoukidou est sur la couverture et ma fille est pressée de faire sa connaissance. Je pourrai lui lire une autre histoire de Tchouks... mais comme je suis étonnée des avis parfois très négatifs sur Babelio alors qu'ici, l'album a été lu, réclamé, relu et re-relu, je prends plaisir à le chroniquer ici et à le conseiller.