51CsGPh7hHLY aura-t-il une suite ?

J'ai commencé la lecture de ce livre (408 pages, petits caractères) hier soir (en me demandant d'abord à quoi servaient les petits numéros sur le côté, en plus des numéros de chapitres, mais on le comprend assez vite, finalement) et je l'ai dévoré.

Donc ma première question : y aura-t-il une suite ? (Même si la fin ne semble pas l'indiquer...mais sait-on jamais ?)
La quatrième de couverture précise : "Carl Aderhold nous livre ici son premier roman." J'espère qu'il y en aura d'autres !


Le héros, également narrateur, est un brave homme, un peu maladroit, plutôt attachant (si ! si !) qui décide un jour de se débarrasser de tous les casse-pieds qui l'entourent. Mais attention ! Pas de violence gratuite dans ce roman. Qu'il fasse passer ses crimes pour des accidents, utilise le révolver ou le couteau, ce n'est jamais la violence de ses meurtres qui l'emporte. Non. Le vrai intérêt du livre, et ce qui le rend drôle, c'est le nombre de personnages que le héros  (ou anti-héros, plutôt) est amené à côtoyer, plus ou moins brièvement...En fait, ça dépend d'eux. On se prend à se dire : "Tiens ! Celui-là, il n'en a plus pour très longtemps !"


Cela pourrait s'avérer lassant, mais c'est sans compter les réflexions du personnage, notamment sur les relations entre les hommes et les femmes (où l'on découvre notamment la différence entre la femme à chien et la femme à chat, mais pas seulement), le bricolage, les philosophes, son père communiste, les hommes politiques (et tant d'autres choses qu'il serait difficile de résumer ici).
Une mention spéciale pour la lecture du Banquet de Platon sur le tournage d'un film porno dont le héros est devenu bien malgré lui scénariste, Patinex au paradis, la sortie chez les amis récemment mariés dans un petit pavillon de banlieue, l'association des gauchers "Mal à droite !"...Enfin, mention spéciale pour tout, ou presque.


Bref...personnellement, j'en redemande ! ;o)